Becancaneries

Aventures à vélo dans Orléans mégalopopole & un peu ailleurs !

Une zone 30 bien signalée

! ¡ Ce billet a été rendu obsolète par la récente (septembre 2018) mise en zone 30 du centre-ville ¡ !

Des travaux ont été programmés pendant les vacances scolaires, pour ne pas gêner plus que ça aux abords des écoles… privées. Orléans est ainsi faite.

Cependant, il faut le reconnaître, et c’est à l’honneur de la mairie, le résultat est une vitesse réduite pour les automobilistes, quasi aucuns changements pour les cyclistes qui peuvent être sur la chaussée, ou sur l’itinéraire touristique, et une signalisation cohérente.

Dans la presse locale

[…] « On profite des vacances scolaires pour effectuer une bonne partie des travaux et ne pas trop encarafer les quais » […]
« En raison des pavés, on se tord les chevilles sur les trottoirs entre la rue au Lin et la rue de la Tour-neuve, du côté des habitations. Le pire étant entre la rue de l’Empereur et la rue de la Poterne… »
Brigitte Ricard précise l’intervention engagée : « Les pavés, qui sont beaux, vont être retirés. Ils seront replacés et les joints refaits. » […]

Brillantes citations tirées de cet article (>fr-la Rep’). Celui, ou celle, qui comprend la dernière citation peut écrire au journal, il y a des pavés à gagner.

Au-delà des pavés glissants — ce n’est pas faute de le signaler — il y a une histoire de zone 30 :

Autre initiative de la ville : la pose d’« un Lumivia », un revêtement nouveau qui, selon l’entreprise de travaux publics Eurovia, permettrait « une luminance augmentée de 25 % par rapport à un enrobé classique… L’effet pailleté est permanent.

Mais, des zones 30, que dit le CEREMA ? »

Art R. 110-2 du Code de la route
« Zone 30, section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/h.
Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l’ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable. »

Pour ne pas vous perdre, c’est dans ce lien (>fr-CEREMA), la fiche n°16.

Pour éviter les bêtises « il faut lire, et comprendre, la fiche du CEREMA avant d’écrire un billet ». Je vais être franc sur le pourquoi de cette phrase vaseuse, je croyais que dans une zone, « on » ne devait pas poser de panneaux complémentaires. Je l’ai même peut-être affirmé dans des réunions. Mea culpa.

Aller au marché

Sur la carte, les poivrons indiquent les prises de vue (hors le rêve gris).

En bas de la rue, il y a la signalisation en place qui dit très clairement que l’on peut rester sur la chaussée pour aller au marché le samedi. Ouf, car le machin à vélo n’est pas aussi tip-top que le laisse croire la propagande. Même les gens de la mairie ne roulent pas dessus avec les enfants, c’est dire.

En images : le panneau d’entrée, un rappel, le panneau de fin de zone et un #GCUM car ce n’est pas la taille qui compte.

Un rêve gris

Je vais ouvrir tes yeux
Aux délices et aux merveilles
De ce voyage en plein ciel
Au pays du rêve bleu

Tiré d’« Aladin ».

Un petit carrousel du rêve automobilistique des autorités d’Orléans et de son agglomération, de certain⋅e⋅s commerçant⋅e⋅s, de nombreux chalands… Un des plus beaux marchés du coin.

Retour du marché

De nouveau la signalisation de la zone 30 : entrée, un rappel pour les parents d’élèves, un second rappel pour les parents motorisés d’élèves.

Des parents d’élèves qui sont autorisées à stationner sur le trottoir mais pas côté église — le sens du sacré — comme partout autour de la place, avec une voie « sans-issue » du côté de l’évêché 😉

Place St Aignan, nous sommes toujours en zone 30, jusqu’à apercevoir une zone 20, zone de transition dont le CEREMA dit que cela peut indiquer la fin de zone.

Dans la galerie : entrée zone 20, sortie possible de la zone rue St Côme, sortie empruntée vers la rue de la Tour Neuve.

De nouveau un panonceau zone 20, le temps de traverser la rue de Bourgogne, qui elle est en zone30, normalement, la boucle est bouclée.

Résoudre ces problèmes de signalisation

Souvent la signalisation semble confuse, encore plus la signalisation des « zones ». Le plus simple serait de prendre un décret de limitation de la vitesse à 30 et basta. Présentement, le haut de la rue de Bourgogne — zone en flamme sur la carte — est donné comme une zone 30, une zone qui ne connaît de fin… que par le croisement limité à 20, puis les limitations reprennent… ou pas.

En tournant à gauche, rue de la Tour Neuve, les automobiles « peuvent » rouler sur 300m à 50, avant de rencontrer la première photo.
En tournant à droite, rue du Bourdon Blanc, la fin de la zone 20 (au niveau de la dernière photo) indique l’entrée dans une zone 30 — ce qui n’empêche pas les parents d’élèves de l’école confessionnelle de se garer comme des merdes.

Les seuls petits bémols, mais je chipote (et c’est facile de faire l’inspecteur des travaux finis), sont :

  • la rue St Côme (pas des plus passantes)(illustrée dans ce billet à partir de la place St Aignan), pour laquelle la fin de la Z20 devrait être accompagnée d’une entrée en Z30 ;
  • la rue des 4 fils Aymon qui à la rencontre avec le quai, re-indique la zone 30 ce qui fait doublon (sauf erreur de ma part, la rue ne rencontre pas de Z20) ;
  • la rue de Solférino est de fait limitée à 50 car le panneau est posée après l’intersection. Posé avant, c’est toute la zone qui eût été limitée à 30 (ceci explique peut-être le panneau de la rue des 4 fils Aymon). Le panneau posé après l’intersection, dans la rue de Solférino, il manque en son sommet un panneau d’entrée de zone30 (rue de Bourgogne)..

Avoir bien fait ne dédouane pas la mairie de rectifier la signalétique au croisement rue de la Bretonnerie / rue Bannier (>fr-ce site) et, peut-être, la signalétique au niveau de la station Halmagrand (>fr-Jehanne) auquel, sauf erreur de ma pomme, il y a redondance des panneaux zone 30.

Publicités

3 commentaires sur “Une zone 30 bien signalée

  1. Jeanne à vélo
    11/03/2018

    Très intéressante la dernière photo. Il y a le même panneau de l’autre côté du croisement quand on descend vers la Loire ?

    J'aime

    • janpeire
      11/03/2018

      Oui, elle a son pendant en face. De même, la zone 20 dans la rue Edouard Fournier (sens unique auto, double sens vélo) est bien indiquée.

      J'aime

  2. Pingback: Retour sur la zone30 – Becancaneries

Les commentaires sont fermés.

RSS Jeanne à vélo

  • Vélo’+ : deux générations de vélos en libre service à Orléans 19/06/2019
    L’histoire retiendra qu’Orléans a été parmi les toutes premières villes françaises à déployer un réseau de vélos en libre service (VLS). C’était il y a douze ans et le système Vélo’+ fait désormais partie intégrante du paysage urbain orléanais (et pas du tout accessoirement de la communication municipale). Les derniers... L’article Vélo’+ : deux générations […]
  • Entre piste de running et boulevard urbain bussophobe 12/06/2019
    Depuis la rive droite de la Loire, et donc la partie nord d’Orléans, rejoindre le jardin des plantes via le pont George V a déjà fait l’objet d’un billet ici même. A l’occasion des travaux de requalification de la RD2020 en boulevard urbain au sud du pont Joffre, il était... L’article Entre piste de running et boulevard urbain bussophobe est apparu en premie […]
  • Les Groues à vélo 02/06/2019
    Commençons par saluer ce joli titre de La Tribune – Hebdo : « Les Groues, avant les grues ». C’est que la constitution d’une ZAC est imminente. Un dossier de concertation a été mis à la disposition du public sur le site de la métropole (du 10 mai 2019 au 10 juin... L’article Les Groues à vélo est apparu en premier sur Jeanne à vélo.

RSS Actuvélo

  • Itinéraire d’un vélotaffeur : de la voiture au vélo
    Une histoire à deux roues Je ne sais pas vous mais mon histoire familiale me prédestinait à aimer les voitures. Mon père est fan de voiture de sports (qu’il n’a osé s’acheter qu’une fois la retraite arrivée), les magazines sur les voitures traînaient régulièrement à la maison… Tout me conduisait donc à être passionné de … L’article Itinéraire d’un vélotaffeu […]
  • Quand le trafic s’évapore…
    À l’origine du terme En 1961, l’urbaniste Jane Jacobs, publie un ouvrage – Déclin et survie des grandes villes américaines – qui connaîtra un succès mondial(1). Elle y décrit, avec une grande finesse, la façon dont l’essor du trafic automobile érode la ville et son urbanité et comment, au contraire, en redonnant la priorité à … L’article Quand le trafic s’év […]
  • Une analyse comparée de l’évolution de la place du vélo dans les villes européennes
    Cycling Cities est un bel ouvrage – dont on espère un jour la traduction en français – qui regroupe 14 monographies de villes européennes, réparties dans neuf pays, de taille intermédiaire (Enschede, Bâle) ou plus importante (Copenhague, Manchester, Lyon, Hanovre) – à l’exception d’une étude à l’échelle du Limbourg, une région valonnée des Pays-Bas. Cet … L’ […]

Une gazette « vélo » en ligne

La chaine vidéo de Yann

La chaine vidéo de Jeanne à vélo

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com
%d blogueurs aiment cette page :