Becancaneries

Théorème de J.B. Corot : « la ville de Copenhague est équipée de 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres » dont plus de 550 km font les trottoirs d’Orléans et son agglomération.

Au compteur de l’opération KGB

Un grand total de 15 995 km ont été effectués par 66 cyclistes dans l’agglomération d’Orléans au mois de mai 2019, ce dans le cadre de l’opération KGB.

Des chiffres

Les chiffres sont comme le langage des fleurs, leur grande force est que l’on peut leur faire dire n’importe quoi, la poésie en moins !

15 995 km

15 995 km est un très grand chiffre.

C’est plus de 3 fois le kilométrage de la route des pèlerins (EV3 — 5 122 km), plus de 4 fois celui de la route des fleuves (EV6 — 3 653 km), les 2 euro-véloroutes qui traversent Orléans. Pour le dire autrement, nous avons traversé l’Europe en long et en large, ce qui est toujours mieux que de tourner dans un rond-point.

Même si quelques kilomètres ont été effectués pour relier l’agglomération à des villes périphériques, ne sont pas comptés ici les kilomètres fait par les personnes qui vont travailler à la capitale, et pédalent au sortir de la gare, pas plus que les personnes de Blois, Bourges, qui viennent travailler en train plus vélo.

66 cyclistes

66 cyclistes, c’est bien, même si c’est loin de l’objectif fixé à 150 participant⋅e⋅s.

C’est bien, mais c’est peu pour « se comparer » à Metz par exemple qui compte 7 fois plus de participant⋅e⋅s. Pour placoter au sujet de ce chiffre, votre serviteur dans un premier temps ne souhaitait ni publicité sur les réseaux mal-dit sociaux — cependant, merci à ceux qui l’on fait —, ni inscription obligatoire à une appliquette par respect de la vie privée ; ce ne sont pas les quelques bandelettes papiers accrochées ici ou là qui ont fait venir les cyclistes. De plus « Allons Y À Vélo » — AYAV, l’acronyme auquel vous avez échappé — est porté par la maison du vélo de Metz, une association aidée par la mairie, par d’avantage de com’, ce qui aide à avoir un plus grand nombre de personne à jouer du mollet. Avoir une plage de donnée importante évite les fluctuations, réduit les marges d’erreur.

Quoi qu’il en soit, merci beaucoup aux personnes qui ont fait des retours sur le comptage, certains étaient parfois surprenants, une fois insultant, souvent joyeux. Un grand merci !

En moyenne

Chaque cycliste a pédalé 242 km, sans le savoir comme dirait M. Jourdain, et sans en avoir l’air. Chaque jour a été l’occasion d’inscrire 516 km au compteur.

La première moyenne est importante car elle permet d’écrêter les données et d’ôter le 720 km qui n’est représentatif de rien présentement, par manque de données en quantité.

Attention, écrêter ne veut pas dire qu’il ne faut prendre que les chiffres qui arrangent. L’idée est qu’il vaut mieux parfois s’intéresser au médian que à la moyenne : c’est l’histoire de Bill Gates qui rentre dans un bar… et fait augmenter la somme moyenne que chacun a sur son compte en banque. La vue peut vite être faussée.

Tous les kilomètres qui ont été comptabilisés sont autant de kilomètres qui n’ont pas été faits en automobiles. La personne qui fait 3 km à vélo fait plus pour la société que celle qui fait 5 km en automobile.

Tout ça pour dire que le kilométrage moyen effectué est de 7,82 km par individu et par jour, soit quelque 30 minutes de vélo à 15 km/h, c-à-d, la vitesse réglementée pour rouler en toute fluidité sur les ondes vertes (vitesse comprise entre 15 et 20 km/h, de plus, la vitesse moyenne en ville pour un vélo est comprise entre 15 et 17km/h).

Pour information, les 3/4 des déplacements du quotidien font moins de 7 km, c’est dit ici :

Avec ce chiffre arrondi à 8 km, les cyclistes d’Orléans et de son agglomération sont méritant⋅e⋅s, que ce soit en tricycle, en électrocyclette, en gravel — même noir —, en vélo pliant, avec un vélo à courroie, un vélo-cargo Ces 8 kilomètres sont un très bon chiffre. Il est à parier que avec une infrastructure moins médiocre, ce chiffre serait plus élevé ; les cyclistes gagnent en cyclabileté quand l’infrastructure rassure.

8 km sur une courbe isochrone

Voici quelques captures d’écran de ce que représentent 8 km dans l’agglomération, au départ de la gare de Fleury, des terminus des 2 lignes de tramway.

Ces courbes représentent 8km. Elle ont été générées depuis le site suivant (>fr) avec pour réglage vélo « normal » — il existe l’option « route » ou « électrocyclette » —  avec des paliers de 1km.

Pourquoi le train et le tramway ? Parce que :

Potins

Durant le mois de mai, il y a eu au moins 1 crevaison. C’est peut-être un détail pour vous mais pour le compteur de vélo, 6 km en moins c’est beaucoup.

Le mois de mai est souvent qualifié de joli, ce, à cause des jours fériés qui peuvent vite se transformer en passerelle. La productivité du comptage s’en est trouvé altérée, même si beaucoup ont profité du beau temps pour aller au parc, se promener, dessiner un dauphin (>fr)… autant d’occasion d’augmenter le kilométrage.

Il y a eu environ 10 jours avec des averses, plus ou moins importantes. Si dans Orléans il est facile de se cacher de la pluie, sur la route quand vous êtes obligés de traverser Saran par exemple, prendre une automobile est tout à fait concevable.

« Une fois par semaine je vais chercher le pain à Vennecy, c’est à 10 km environ — 15 au minimum, je l’ai fait il y a peu pour mon Circuit Roger Toulouse (>fr) — Non, pas autant! ». Une fois mis d’accord sur le chemin, un rapide coup d’œil sur Naviki© (>fr) donne du 18 km. Lors d’une rencontre avec une auxiliaire de vie, je découvre qu’elle est très loin des 10km qu’elle pense faire, elle serait même très proche des 20km par jours. « De toutes façons, j’ai pas le permis, alors même quand il pleut, je sors mon vélo!».

Le nombre de cyclistes qui mésestiment le kilométrage fait est assez incroyable.

Conclusion

Sur l’opération en elle-même, pour une première, c’est une très bonne expérience.

Pas de conclusion définitive sur les chiffres pour les chiffres. Certes, on pourrait dire que le kilométrage final est supérieur à d’autres villes, mais avec un nombre de cycliste réduit, c’est plus facile.

Pas de conclusion, car les données collectées ne l’ont pas été d’une manière fiable à 100 % et beaucoup de déclaration ont été faites « au coin de la table » ; pour le dire autrement, les kilomètres n’ont pas tous été mesurés par un compteur.

Malgré ce biais, le chiffre arrondi de 8 km est à prendre comme une très très très bonne indication du potentiel cyclable de la ville.

 

7 commentaires sur “Au compteur de l’opération KGB

  1. Yann d'Orléans
    02/06/2019

    Hello JP,

    Pas mal ces graphiques, il serait intéressant de les améliorer en y annexant par des temps de trajet. Facile à dire mais pas facile à faire à mon avis…
    Un samedi 14h, en 15 minutes de vélo, j’en suis là et en voiture j en suis là .

    Bien à toi.

    Y.

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      02/06/2019

      C’est possible de cumuler les courbes selon les modes de transports, voir de « jouer » entre les courbes de temps et de kilométrage. Je vois ça pour un billet à venir.

      J'aime

  2. Jeanne à vélo
    05/06/2019

    Opération à reconduire !

    Aimé par 1 personne

  3. Benoit Perrussel
    12/06/2019

    argh, j’ai raté mon inscription et du coup je n’ai pas contribué (cadre de vélo cassé pris en garantie, retour sur les routes semaine prochaine)…dans le cadre d’un petit groupe de travail en entrerprise; nous avions identifé que sur une population de 110 salariés; 50% habitent à moins de 7 kms = moins de 20 minutes, cette donnée a été obtenue en connaissant l’adresse précise de chaque salarié et le calcul d’un itinéraire vélo avec google maps…pour info; nous avons un magnifique parc à vélo avec maximum 10 vélos en pointe l’été ! autrement dit : il y a du boulot !

    en ce qui nous concerne, c’est la catastrophique desserte en pistes cyclables de la zone Pôle 45 au Nord.

    …dans ce coin, je vois plus d’avancée pour un magnifique giratoire à 35 millions d’€ pour les camions et Amazon, plutôt qu’une vraie politique de déploiement d’une infrastructure cyclable : aucun politique ne se dit que le réseau routier serait moins saturé si le vélotaf était plus développé…alors on construit des routes et des giratoires…

    …ça me désole…

    et désolé pour le hors sujet…

    Aimé par 1 personne

    • janpeire
      12/06/2019

      Ce n’est pas hors sujet. Pour être aller récemment d’Orléans à Ormes en passant par Saran (cimetière des if) puis le pôle 45, je comprends. Le gros problème de la voie verte est un problème de propreté, d’intersection (comme toujours) et d’accès-sortie.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 04/06/2019 par dans Réflexions, et est taguée .

Jeanne à vélo en vidéo

RSS J-à-V à l’écrit

  • « Deux futurs » par Mark Treasure 31/05/2020
    Le 15 mai dernier Olivier Razemon dans « Mobilité : 13 choses qui ont changé en deux mois » soulignait que la pandémie n’avait pas eu que des effets heureux et illustrait ses propos avec « le retour du drive-in » en France, en l’espèce un cinéma en plein air sur l’immense place des Quinconces... L’article « Deux futurs » par Mark Treasure est apparu en premi […]
  • Aux Pays-Bas, beaucoup de livraisons de repas à vélo pendant la pandémie 27/05/2020
    La première fois qu’à titre personnel j’ai aperçu de manière visible le phénomène de livraison de repas à vélo c’était à Bordeaux il y a trois ans. L’entreprise Deliveroo, dont il est question dans le texte de Mark Wagenbuur, a débarqué à Orléans en novembre 2017. L’enseigne néerlandaise Takeaway, de... L’article Aux Pays-Bas, beaucoup de livraisons de repas […]
  • Urbanisme tactique à Orléans : une petite reine mal comprise rue Royale 23/05/2020
    Après la fermeture historique – mais annoncée comme provisoire – d’une voie du pont George V à la circulation motorisée, les autorités ont comme prévu dans leur plan de déconfinement engagé des travaux pour, après le pont, rendre aussi aux vélos une moitié de la rue Royale. Cet axe magistral... L’article Urbanisme tactique à Orléans : une petite reine mal co […]
  • Pédaler dans le « Sahara néerlandais » 21/05/2020
    Le vélo au temps du confinement aux Pays-Bas c’était ça : la possibilité de continuer à pédaler librement. Mark Wagenbuur achève avec ce compte-rendu d’une sortie au long cours une quadrilogie dont j’ai traduit deux des trois premiers opus. Voici la traduction de « Cycling to the ‘Dutch Sahara’ » publié le 20 mai... L’article Pédaler dans le « Sahara néerlan […]

Yann en vidéo

RSS Yann à l’écrit

  • Pour aller plus loin, il faut ralentir (les voitures) 13/05/2020
    Orléans à son tour entre dans la danse de l’urbanisme tactique et quitte le gruppetto pour tenter de rejoindre l’échappée belle des villes cyclables. Marie Guibal, journaliste à la République du Centre, détaille ici les aménagements à venir. L’emblématique pont George V va (enfin) se doter d’une voie cyclable malgré les jérémiades d’une partie de... Lire la […]
  • Pédaler avec ses enfants à Orléans 07/05/2020
    Nous y sommes! Le déconfinement arrive et tout le monde chante les louanges de l’efficaicté du vélo. Ce sera le moyen le plus efficace pour se déplacer. Pour celles et ceux qui débutent, Tonton JP a très bien rappelé les comportements à adopter pour se déplacer en toute sécurité à vélo. Il est plus que... Lire la Suite →
  • Dans Orléans, à vélo on dépasse les autos 02/05/2020
    Au travers d’un communiqué de presse, le collectif Vélorution Orléans a très justement appelé à un rééquilibrage de l’espace public afin que les piétons et les cyclistes urbains puissent se déplacer en sécurité. Si les élus de la métropole orléanaise répondent favorablement à cet appel, les automobilistes vont vociférer que la voiture est le moyen... Lire la […]
  • Un navetteur à vélo 23/04/2020
    Pendant plusieurs années, j’ai mis #monvelodansletrain entre Paris et Orléans. Cette possibilité de changer sans préavis de moyen de transport donne un réel confort de déplacement et une liberté à toute épreuve. Même si le temps de trajet s’allonge et les retards se multiplient sur cette ligne, le prix de l’abonnement avec l’aide de la... Lire la Suite → […]

Pollution de l’air

Cliquez pour ouvrir les alertes à la pollution.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Écrire

450 (ad) bikerider (point) com
%d blogueurs aiment cette page :